Home / Les festivals se mettent (enfin) à agir contre le harcèlement sexuel

Les festivals se mettent (enfin) à agir contre le harcèlement sexuel
17
Juil
2018

Des foules compactes, souvent alcoolisées et dénudées…Un contexte idéal pour les potentiels harceleurs.

Face au problème, des organisateurs de festival commencent à réagir.

Selon une étude britannique, réalisée auprès de 1.188 personnes et publiée en juin, près de la moitié (43%) des festivalières âgées de moins de 40 ans disent avoir subi un comportement sexuel non consenti. 30% des femmes ont également déclaré avoir été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle. En France, l’association Consentis, qui souhaite sensibiliser sur les violences sexuelles dans les lieux festifs, a publié en juin un sondage – réalisé sur les réseaux sociaux auprès de plus de 1.000 personnes – qui va dans le même sens : 41% des personnes interrogées, tous genres confondus, ont déclaré avoir déjà été agressées sexuellement dans un lieu festif (club, bar, festival). Pour les femmes, la proportion grimpe à 60%.


 

Pas tous égaux pour faire la fête

Les festivals seraient-ils des lieux de sexisme ordinaire… en plus décomplexé ? “Il y a un côté beaucoup plus permissif dans ces événements que dans la rue, commente Tiphaine Riou, 26 ans, militante du collectif Stop au Harcèlement de Rue. Comme il y a de l’alcool, parfois de la drogue, que les gens sont dénudés, la notion de consentement devient plus floue. Certains se permettent de faire des choses qu’ils ne feraient pas dans…

JE VEUX LIRE LA SUITE

 

Source : Les Echos

#ENTERTAINMENTNEVERENDS

DERNIERS PROJETS
NEWSLETTER
Découvrez la newsletter d'Ovatio